Shop More Submit  Join Login
×

:icona-positive: More from A-positive




Details

Submitted on
November 12, 2005
File Size
4.0 KB
Thumb

Stats

Views
729
Favourites
10 (who?)
Comments
15
×
Elle a souvent l’impression d’être deux. Toujours paradoxale. Comme diamétralement opposée a elle-même. L’incohérence incarnée.
La scission entre les deux principales pseudo-personnalités distingue ‘la raisonnable’ de ‘la tarée’. Cela peut sembler etre une drôle d’idée que d’opposer raison et folie. Ces deux notions n’appartiennent pas au meme domaine, leur nature diffère totalement : elles ne se prêtent pas à une quelconque comparaison, qui permettraient d’aboutir à cette opposition. Et pourtant…
Side A est follement attirante. Side B est raisonnablement plus forte. Ce conflit la bouffe. Ou devrait elle dire les bouffe ?
Quelle face a donc suggéré d’arrêter de dormir ? Il faut en tout cas l’appliquer ! Histoire de rendre ces deux facettes miscibles l’une dans l’autre. Apres avoir énergiquement mélangé    -- un choc avec une voiture devrait suffire --    elles formeraient un mélange homogène. Elles formeraient : expression littérale de l’antagonisme.
Elles détestent leur terrible mélange d’alcool et de sirop. Proches de se mélanger, elles forment des volutes l’une dans l’autre, entrent en contact sur une surface toujours plus grande, mais n’atteignent jamais l’homogénéité. Toujours ces putains de reflets mouvants, ces artefacts colorés, sur lesquels danse la lumière des phares.
Comme la densité relative des deux liquides, la folie embarrasse moins que la raison. Plus légère, moins paralysante, et par conséquent d’inertie moindre…
Est-ce la peine d’aller si loin ? Elle en est depuis si longtemps à verser l’alcool goutte à goutte sur le bord du récipient. Et le sirop reste fort, compact tout au fond. Mais il est maintenant évident que la folie sera bientôt majoritaire dans ce mélange écoeurant. Faudra-t-il y céder ?


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

She often feels like she is two. Always paradoxical. Diametrically opposite to herself. Embodied incoherence.
The line between the two main pseudo personalities separates ‘the reasonable one’ from ‘the mad one’. It seems strange to oppose reason and madness. Those two concepts don’t belong to the same world, their nature is totally different : they cannot undergo any comparison, which may lead to this opposition. And still…
Side A is madly attractive. Side B is reasonably stronger. This conflict is killing her. Or should she say killing them ?
Which one suggested to stop sleeping already ? It must be implemented anyway. So as to make those two parts miscible in one another. After a vigorous shaking   -- a shock with a car should be enough --   they would become an homogeneous fluid. They would : the literal expression of antagonism.
They hate their terrible blend of alcohol and syrup. Almost well-mixed, they make volutes in one another, they touch each other on a growing surface, but never reach homogeneity.
Those damn moving glints are still there, those colourful artefacts, on  which the car lights dance.
As the relative density of those two fluids, madness hinder less than reason. Lighter, less paralysing, and consequently inertnessless.
Is it really necessary to get so far? She has been pouring alcohol for so long, drop by drop, on the side of the recipient. And the syrup stays strong and heavy, at the bottom, compact. But it seems obvious now that madness will soon become controlling in this nauseating mixture. Will she have to give in ?
approximative translation again : quite hard to translate some vocabulary aspects.
Add a Comment:
 
:icondrunken-marionette:
Drunken-marionette Featured By Owner Jun 19, 2007
Les deux textes sont pas mal, mais je trouve dommage que tu traite la shizophrénie de manière si négative... Pourquoi ne pas tenter de voir l'autre côté du miroir ?
L'endroit de l'envers est l'envers de l'endroit (pour citer je ne sais plus quel philosophe)... si pour l'une c'est aussi terrible, pourquoi ne pas essayer d'écrire un texte montrant ce que ressent l'autre personnalité ?
La montée en puissance de ces décisions, la vie qu'elle gagne jour après jour, ... Et qui sait en fin de compte laquelle des deux est folle ?
Reply
:icona-positive:
A-positive Featured By Owner Jul 1, 2007
ca ne traite pas de schizophrénie à proprement parler, le titre collait bien à mon gout, mais exagère par rapport au contenu.
si je me souviens bien, je n'avais pas spécialement cherché à traiter le sujet de facon négative, c'est juste comme ca que c'est sorti.. et aujourdhui je n'ai plus rien à écrire (de négatif ou positif) sur ce sujet.

apres, la question de savoir qui est réellement fou, des fous ou des 'lucides'.. grande question un peu flippante :p
Reply
:icondrunken-marionette:
Drunken-marionette Featured By Owner Jul 2, 2007
Evidemment, mais tellement interssant a traiter...
Navré que tu n'écrives plus rien là-dessus, c'était (malgré tout =p) très sympa.
Reply
:iconwrongmaxe:
Wrongmaxe Featured By Owner Apr 13, 2006  Hobbyist Photographer
C'est... Super, fort et brutal dans le chemin ou le texte nous mène...
Je n'ai plus senti mes jambes quand j'ai lu ces mots, du moins il se sont enliser au plus profond de moi même...
Cette comparaison alcool/sirop fait frissonner et cette phrase, cette phrase la :
"la folie embarrasse moins que la raison"
C'est tout juste si je ne m'évanouit pas tellement les mots sont simples et tellement complet pour une fois.

Ce texte est vraiment d'une jouissance impressionnante.
Bravo
Reply
:icona-positive:
A-positive Featured By Owner Apr 13, 2006
:blowkiss:
merci.
mais c'est pas moi c'est mon cerveau..
Reply
:iconvladimirborowicz:
VladimirBorowicz Featured By Owner Mar 7, 2006
Comme à chaque fois... (je viens de lire l'ensemble de ta prose). Je trouve la même tension douloureuse...

Alors, oui... le sujet est divisé. C'est fort généralement, c'est dramatique parfois... mais finalement, c'est de là que né la beauté, la subjectivité... et finalement le bien-être ! Cet antagonisme constant que l'on trouve dans tes textes - le poids/le léger, la soif/l'écoeurement, la raison/la folie... - est la source elle-même de la beauté du sujet... de chaque sujet. Plutôt que de la subir, cette division est en fait notre force...
Reply
:icongwash:
gwash Featured By Owner Mar 3, 2006
coucou
réveille toi
Reply
:iconlight-hearted-psycho:
Light-Hearted-Psycho Featured By Owner Dec 31, 2005  Hobbyist Photographer
Wow. C'est assez fou comment je peux me reconnaitre dans ton texte...! J'suis un contraste sur deux pattes. =p Sérieux/con, timide/extraverti, muet/très jasant, en ordre dans ci/en désordre dans ça, etc...on m'a déjà dit que j'étais comme ca parce que mon conscient et subconscient se mélangeaient ensemble :paranoid:...en tout cas...! Très belle prose, j'adrore! :heart:
Reply
:icona-positive:
A-positive Featured By Owner Jan 1, 2006
toutes ces histoires d'inconscient... tres à la mode.. :O_o: explication pratique et facile pour tout et n'importe quoi. l'utilisation qu'en font bcp de gens me laisse dubitative. et si tu etait tout simplement contradictoire et paradoxal? sans autre raison que le fait que C'EST ta personnalité.
avoir une personnalité contrastée, nuancée, est toujours plus enrichissant pour soi meme et ses frequentations qu'etre terne et plat. la variété donne du relief, evite la monotonie, et .... permet de jongler a loisir :juggle:
merci pour ton commentaire en tt cas.
Reply
:iconurbex-fantasy:
urbex-fantasy Featured By Owner Jan 22, 2006
j'vais enfoncer des portes ouvertes, j'en ai conscience :D
_ existe t'il réellement des personnes, sans facettes, sans reflets, monolithiques et immubales?
_ n'est il pas en effet plus simple de s'en persuader?
_ n'est il pas nécéssaire d'etre différent selon son environnement, ses interlocuteurs?
cela ne rend il pas plus riche la globalité de nos échanges, et cela n'élargit-il pas notre perception? en fin de compte, sans se renier, caméléon, n'est il pas bénéfique pour tout le monde de composer avec souplesse les différents éléments constitutifs de notre personalité ?
_ la "course au ptit grain" n'est il pas un effet de mode, dans cette époque où tout le monde veut tout revendiquer, où chacun porte ses excès inscrits sur sa banière, partant en croisade contre la perfection et la normalité (qu'on va englober ensemble, pour le coup), histoire de se sentir "soi"?

pouah, j'aime pas quand j'fais des phrases sans aucune grossiereté, ça fais genre mec qui s'prend au sérieux :XD: :stab:
Reply
Add a Comment: